Document

Document

Document


Type : Archives, Article de Presse
Langue(s) : français
Titre(s) : Article, extrait de "Paris-soir" daté du 20/08/1942, de l'envoyée spéciale Marie Sabathe portant le titre : "Les Juifs dans les Pyrénées, ce qui se passe au camp de Gurs, ce qu'on entend dans une église de village"
Auteur(s) : Marie Sabathe
Date : 1942
Description matérielle : 3 p.
Fonds : Fonds FSJF
Notes :
[résumé]  Dans un premier temps, la journaliste retrace rapidement l'historique du camp de Gurs avant que celui-ci ne devienne un camp d'internement destiné aux Juifs : "Après les rouges (les réfugiés espagnols), il y eut des étrangers suspects. Enfin lorsque la guerre fut déclarée à l'Allemagne, on y mit pêle-mêle des ressortissants de ce pays, et pas mal de sujets à la nationalité vague, ramassés à Paris principalement". Après l'armistice, "on a mis à Gurs ce qu'il y a de moins reluisant dans l'espèce humaine : des Juifs" venant de la zone non-occupée. Marie Sabathe dénonce ensuite la hausse du prix de la vie et le développement du marché noir dans le triangle Navarrenx-Oloron-Lucq, dû à la présence des Juifs : "Le troc se pratique sur une échelle gigantesque et le marché noir se tient aux alentours du camp ou Israël commande, plus qu'il n'y subit sa pénitence". En effet, d'après cette journaliste "les internés sont libres de sortir quand ils veulent : à la condition de rentrer le soir, ils peuvent passer la journée où bon leur semble", "j'ai découvert sans peine que toute la région était gangrenée par la peste juive partie du camp de Gurs". Enfin, elle s'offusque d'un sermon qu'elle a entendu "dimanche dernier" à l'église, où "un jeune prêtre, étranger d'ailleurs à la paroisse, a prononcé, en chaire un sermon défendant les Juifs. Un tel langage dans ce lieu, m'a suffoqué"
Indexation :
[lieu]  FRANCE; PYRENEES ATLANTIQUES
[sujet]  EGLISE CATHOLIQUE; FEDERATION DES SOCIETES JUIVES DE FRANCE; GURS (CAMP); INTERNE JUIF; MARCHE NOIR; PRESSE ANTISEMITE; SOUTIEN AUX JUIFS
Cote : CCXIV-36a_001
Mention obligatoire : C.D.J.C.
loadMediatime: 0.058 s.